Lettre F, suite

Façon

Stylistique et sémantique : « De façon que, de manière que », la plupart du temps avec le subjonctif (toujours avec « de ce que »).
« La façon dont » : remplace souvent avantageusement « la façon avec laquelle ».
Une façon de : Un peu vieilli, « façon » a ici le sens de « espèce, sorte ».
On écrit avec « façon » au singulier : « de toute façon » mais « de toutes les façons », « ne pas faire de façons, sans plus de façons. ». La plupart du temps avec « façon » au singulier, « sans façon ».

Fin

Grammaire : Employé adverbialement « fin » est toujours invariable : « ces caractères sont écrits trop fin. Ils sont fin soûls », etc.
Au singulier dans « sans fin ».

Stylistique et sémantique : « Fin mars, fin courant » sont à réserver au style commercial.
On écrit avec « fin » au singulier : « à quelle fin », « mener à bonne fin » mais avec « fin » au pluriel : « à toutes fins utiles ».
À seule fin
De + Infinitif : « Il est venu à seule fin de voir notre déception », ou « que + subjonctif » : « ...à seule fin qu'ils sachent ».

Foule

Grammaire : Une foule de
Après « une foule de + nom », on peut faire l'accord de l'adjectif et du verbe, avec foule (singulier) ou avec le nom (nécessairement pluriel). Tout dépend de l'idée du scripteur et du relief donné à « foule ». « Une foule de manifestants a envahi les salons de la préfecture », l'idée de masse prédomine, « une foule de femmes furieuses ont... », l'idée porte sur un nombre qui peut être important mais où les personnes distinctes dominent.
Si le mot « foule » est pris pour « un très grand nombre », le pluriel est obligatoire : « une foule de gens croient encore aux fantômes ».
L'association [« foule nombreuse »] est pléonastique, on préférera « foule considérable » ou « foule énorme ».
Au singulier dans « en foule ».