Trucs et astuces

Quelques règles typographiques

Superbe texte défilant

La langue française et la typographie sont indissociables.
L'application de leurs codes ou règles et exceptions doit être rigoureuse.
Une parfaite maîtrise de l'orthographe et de la grammaire ne peut satisfaire à rendre un manuscrit exempt de tous reproches.
Sans une formation spécifique, nul ne peut s'improviser correcteur.

Ces quelques exemples, ci-dessous, ne sont qu'une faible démonstration des règles typographiques, néanmoins, ils devraient vous aider à perfectionner la présentation de votre manuscrit.

Les possibilités de la touche Alt de votre clavier

Comment accentuer les capitales

Beaucoup d'auteurs, quel que soit le support de publication, omettent les accents sur les lettres majuscules sous le prétexte que les claviers ne possèdent pas cette fonction. Néanmoins, cette absence d'accent est une faute. Pensez à la préposition « À » qui sans accent, n'est autre que le verbe « Avoir ». Le « Ç » sans sa cédille, se lit « K ».
En français, l'accent a pleine valeur orthographique. Aussi convient-il de s'opposer à la tendance qui, sous prétexte de modernisme, en fait par économie de composition, prône la suppression des accents sur les majuscules. On veillera à utiliser systématiquement les capitales accentuées, y compris la préposition À. (Lexique des règles typographiques, Édition 2002).

Dans cette phrase écrite en lettres capitales non accentuées :

A LA TOMBEE DE LA NUIT, LA FACADE S'ECROULA.

Pour qui l'écrit ainsi s'accorde le droit aux fautes. Si nous voulons persister dans ce « privilège » de la majuscule insubordonnée, il faut en faire tout autant pour la minuscule. Ce qui donnerait : « a la tombee de la nuit, la facade s'ecroula », soit, phonétiquement : « a (du verbe avoir) la tombe de la nuit, la fakade se croula ». Adieu français !

Pour obtenir ces accents ou la fameuse cédille, voici l'astuce :

Maintenez la touche Alt de votre clavier et tapez les chiffres correspondant à la lettre accentuée. Vous obtiendrez ce petit miracle dès que vous relâcherez la touche magique Alt.
Le trait d'union est sur votre clavier, mais pour les autres :
* Le tiret double met en valeur un élément important du texte. Il se présente comme sur le tableau : Alt 0150.

* Le tiret de dialogue : Alt 0151 (une espace avant et après).

Toujours avec la touche ALT :

Exemples avec la touche ALT

Disposition des espaces avant ou après les signes de ponctuation

La ponctuation et ses espaces
Une petite ascture pour retenir l'orthographe du verbe « agripper »

Retenez une petite formule toute bête :
Il est âgé {= 1 g} pépé ! {= 2 p} donc agripper.

Comment présenter un dialogue

Sur ce petit texte, vous avez la plus grande partie typographique d'un dialogue :

Vous remarquerez le tiret de dialogue, à ne pas confondre avec le tiret double et le trait d'union ; l'importance du guillemet ouvrant et de son compère le fermant ; la double ponctuation et sa distribution.

Exemple de dialogue

Cette rubrique vous a plu ? En un mot... ou en deux...


mesure audience

Droits d'auteur enregistrés
CopyrightDepot.com sous le numéro 00047850-2

Dernière publication le :